Né à Paris, Jean-David Jumeau-Lafond a étudié l'Histoire de l'Art à l'Université de Paris I. Son principal centre d'intérêt est l'étude de l'art du XIXe siècle, et tout particulièrement du mouvement symboliste. Arrière-petit-fils et ayant-droit de Carlos Schwabe (1866-1926), peintre et illustrateur symboliste suisse, figure importante de la « fin-de-siècle », Jean-David Jumeau-Lafond lui a consacré, depuis l'âge de dix-sept ans,  plus de quinze ans de recherches avant de publier sa première monographie (avec le soutien de la Fondation Pro Helvetia) en 1994. Cet ouvrage était issu d'une thèse de doctorat ( reçue la même année avec les félicitations du jury à l'Université de Clermont-Ferrand II sous la direction du Professeur Jean-Paul Bouillon ) : "Carlos Schwabe, peintre symboliste", thèse qui comprend le catalogue raisonné de l'oeuvre du peintre.

    Jean-David Jumeau-Lafond a par ailleurs consacré de nombreux articles et diverses anthologies au mouvement symboliste ainsi qu'aux relations des arts plastiques avec la musique, le théâtre et la littérature. Il a également collaboré à de nombreux catalogues d'expositions (Paris, Bruxelles, Genève, Otterlo, Tokyo, Budapest, Madrid, Mexico, Rovigo, Toronto, Ottawa, Montréal, Londres, New York..) et a été co-commissaire avec Rodolphe Rapetti de l'exposition présentant les rapports de Carlos Schwabe avec Émile Zola (Symbolisme et Naturalisme : Carlos Schwabe illustrateur du Rêve) qui s'est tenue au Musée d'Orsay en 1994.

    Il a conçu le projet, rédigé le catalogue et assuré le commissariat scientifique général de l'exposition "Les Peintres de l'âme, le symbolisme idéaliste en France", qui s'est tenue de 1999 à 2007 dans neuf pays et treize musées. Le livre-catalogue de cette exposition constitue la première étude de cette tendance particulière du Symbolisme français et y intègre le paysage symboliste (section "Paysage de l'âme"), pour la première fois de manière significative dans l'historiographie de ce mouvement.

    Après la France, la Belgique, l'Espagne, l'Autriche et l'Allemagne (1999-2000), l'exposition "Les Peintres de l'âme" a été présentée au Japon dans cinq musées d'avril à novembre 2003, au Danemark (Holtegaard Breda Fonden) de septembre à novembre 2004 et en Finlande au Musée de Tampere de novembre 2006 à mars 2007. À cette occasion une édition anglaise du catalogue, dédiée à la mémoire du Professeur Robert Rosenblum, a été publiée : "Painters of the soul". L'exposition de Tampere fut ainsi "la plus importante présentation d'art français jamais organisée en Finlande". Poursuivant ce "tour" qui consacre la reconnaissance internationale du Symbolisme idéaliste français, l'exposition a été accueillie jusqu'en janvier 2008 aux Pays-Bas à la Fondation Singer de Laren. Dans ces trois derniers lieux, l'exposition a été inaugurée solennellement par l'ambassadeur de France, consacrant non seulement son intérêt scientifique mais aussi son importance pour la coopération culturelle et le rayonnement de l'art français en Europe.


    Jean-David Jumeau-Lafond a été également commissaire de l'exposition "Un Pais ideal, Paysaje y simbolismo en Francia", consacrée plus spécifiquement à la notion de paysage symboliste et qui, après Pampelune en Espagne, et Girona en Catalogne (2006) s'est tenue en Sardaigne à Nuoro en 2007 : pour la première fois depuis un siècle, un ensemble exceptionnel d'oeuvres de Charles-Marie Dulac y a été présenté.

    Jean-David Jumeau-Lafond a été commissaire scientifique de l'exposition "Alexandre Séon (1855-1917) la Beauté idéale", première manifestation consacrée à cet artiste depuis 1901, qui s'est tenue au musée des Beaux-Arts de Quimper du 19 juin au 28 septembre 2015, et au musée d'Art et d'Archéologie de Valence du 8 novembre 2015 au 28 février 2016, avec la publication d'un ouvrage de référence comprenant sept essais, des notices scientifiques approfondies, une biographie illustrée et une importante bibliographie.

   

    Poursuivant ses recherches sur cette période, Jean-David Jumeau-Lafond rassemble la Correspondance de Carlos Schwabe et prépare une monographie et le catalogue raisonné des oeuvres des peintres symbolistes Jeanne Jacquemin (1863-1938), qu'il a redécouverte, et de Charles-Marie Dulac (1866-1898). Collaborateur régulier à La Tribune de l'art, où il rend compte des publications et expositions, il poursuit la réalisation d'autres projets parmi lesquels la publication de textes rares permettant une meilleure connaissance de l'époque symboliste. Il siège régulièrement dans des jurys de thèse comme spécialiste invité.

 
    Membre de la Société des Gens de Lettres, de la Société de l'Histoire de l'Art français, du Syndicat de la Presse artistique française et de L'Union française des Experts, Jean-David Jumeau-Lafond a été nommé en 1996 Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres.

Carlos Schwabe, Spleen et idéal, 1907.

Carlos Schwabe, Spleen et Idéal, 1907.

© 2023 by WRITERS INC. Proudly created with Wix.com

  • facebook-square
  • Twitter Square